Les Aliments de l’Enfance: quelles spécificités et réglementations ?

Découvrez les spécificités et la réglementation des Aliments de l’Enfance

Les spécificités des Aliments de l’Enfance

Lait infantile, céréales bébé, purée, compote…les Aliments de l’Enfance proposent une alimentation spécifique et adaptée, encadrée par une réglementation européenne très stricte. Cette exigence réglementaire, véritable exception dans la législation alimentaire européenne, intervient à 2 niveaux :

  • une sécurité et une qualité accrues pour tenir compte de la fragilité du petit enfant ;
  • une composition adaptée aux besoins nutritionnels spécifiques du petit enfant jusqu’à 3 ans : les aliments infantiles couvrent les besoins nutritionnels du petit enfant en lui apportant la juste dose en glucides, protéines, lipides, minéraux et vitamines.

Les Aliments de l’Enfance se divisent en deux univers:

  • Lait pour bébé : préparations pour nourrissons, laits de suite, laits de croissance, laits pour prématurés et nourrissons de faible poids.
  • Les aliments de diversification alimentaire : aliments en pots, céréales infantiles, petits plats, biscuits, jus de fruits, purées et potages, produits laitiers frais pour bébés.

La réglementation des Aliments de l’Enfance

Alimentation bébé et diversification alimentaire :
la garantie des justes doses nutritionnelles

Jusqu’à 3 ans, la croissance et le développement de l’enfant sont rapides. A 12 mois, il a triplé son poids, entre 2 et 3 ans, il atteint la moitié de sa taille définitive. Du fait de sa rapide évolution physiologique, l’enfant a des besoins spécifiques.

  • JUSTE DOSE EN PROTÉINES => jusque 2 fois moins que dans les plats pour adultes.
  • APPORTS LIMITÉS EN SEL => jusque 3 fois moins de sodium que pour un plat pour adultes.
  • APPORTS EN BONNES MATIÈRES GRASSES qui aident au bon développement de son cerveau.
  • APPORTS EN FER indispensable pour sa croissance.

Un niveau de sécurité et de qualité sans concession

Proportionnellement à son poids, un bébé mange et boit en volume 3 fois plus qu’un adolescent ou un adulte. Il est donc particulièrement exposé aux substances chimiques, d’où une vigilance encore plus importante.

  • DES LIMITES JUSQU’À 10 FOIS PLUS STRICTES en nitrates que dans l’alimentation adulte, des limites en résidus de pesticides 500 fois plus strictes.
  • ABSENCE DE COLORANTS, ÉDULCORANTS, CONSERVATEURS et restriction d’emploi pour les autres additifs => 5 fois moins d’additifs autorisés que dans les aliments courants.

Du champ aux aliments infantiles, 

des contrôles à tous les niveaux pour l’alimentation des bébés

Des contrôles sont effectués à toutes les étapes, depuis le champ jusqu’à la mise en vente (réception des matières premières – ingrédients alimentaires et matériaux d’emballages, au cours de la fabrication, sur le produit fini et au cours du stockage). Par exemple, pour la fabrication d’un petit pot ou d’une préparation infantile, plusieurs centaines de contrôles sont effectués de la matière première jusqu’à la mise en vente.

Les contrôles effectués permettent de valider que les moyens, procédures et processus mis en place sont suffisants pour garantir un niveau de sécurité microbiologique optimum des produits et tiennent compte de la fragilité du bébé.

Une surveillance des contaminants chimiques est en place afin de proposer des produits présentant un haut niveau de sécurité.