Partager sur :

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Comment bien préparer un biberon ?

Toutes les étapes et quelques précieux conseils pour bien préparer le biberon de lait de bébé !

Changer les couches, donner le bain, bercer bébé pour l’endormir…autant de nouveaux gestes que les jeunes pa-rents doivent apprendre à la naissance de leur enfant ! N’oublions pas la préparation des biberons, une tâche ô combien importante si la maman n’a pas souhaité ou pas pu allaiter. Si vous allez certainement devenir un pro du biberon dans quelques temps, les débuts ne sont pas toujours évidents, et comme pour tout, cela s’apprend ! On vous explique aujourd’hui comment préparer un biberon dans les règles de l’art, même quand bébé s’impatiente !

Etape 1 : L’hygiène avant tout !

Une règle de base à rappeler : on prépare toujours le biberon sur un plan de travail propre, et on se lave les mains avec du savon avant de commencer, pour ne pas introduire de bactéries dans le lait de bébé. 

Etape 2 : Remplissez le biberon d’eau

Toutes les eaux ne sont pas bonnes pour bébé ! Si vous choisissez une eau en bouteille, assurez-vous qu’elle com-porte la mention « adaptée à l’alimentation du nourrisson ». Les eaux comportant cette mention répondent à un cahier des charges strict et à 40 critères de qualité définis par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation (ANSES) 

Il est tout à fait possible d’opter pour l’eau du robinet si celle-ci contient peu de nitrates, de fluor et de sodium et si sa minéralisation est faible. Pour vous en assurer, une seule solution : prendre contact avec votre Mairie ! Veillez également à la qualité de vos canalisations, celles des maisons anciennes (années 40 et avant) pouvant contenir du plomb.

Une astuce si vous n’avez pas d’eau potable à portée de main, comme par exemple lors d’un séjour à l’étranger : faites bouillir l’eau au préalable, laissez-la refroidir, vous pourrez ensuite l’utiliser pour le biberon de bébé !

Etape 3 : Des mesurettes arasées

Munissez-vous de la mesurette présente dans votre boîte de lait. Quelle que soit la marque, la règle est la même : une mesurette pour 30 cl d’eau. Remplissez-la et arasez-la en utilisant le rebord prévu dans la boîte, ou un cou-teau. Ne tassez pas le lait, et ne touchez pas la poudre avec les doigts pour éviter les contaminations. 

De même, évitez de laisser la dosette sur le plan de travail après utilisation et remettez-la immédiatement dans la boîte. 

Etape 4 : Mélangez eau et lait en poudre

Mélangez eau et lait sans tarder en faisant rouler le biberon entre vos mains et en le secouant énergiquement de haut en bas pour éviter la formation de grumeaux. 

Important : si vous partez en balade, ne préparez pas votre biberon avant de partir. Placez plutôt d’un côté l’eau dans le biberon, de l’autre les doses de lait dans une boîte doseuse, et réunissez les deux au moment où bébé a faim.

Etape 5 : Faire chauffer le biberon…ou pas !

Si vous faites chauffer votre biberon, utilisez un chauffe-biberon adapté, qui va automatiquement porter le mé-lange à bonne température, aux alentours de 37°C. L’avantage ? Aucun risque que le lait ne soit trop chaud, et il sera mieux digéré s’il se rapproche de la température du lait maternel. 

Evitez toutefois d’utiliser le micro-ondes : outre le risque important de brûlure, il détruit les vitamines et les pro-biotiques contenus dans le lait…

Vous pouvez également chauffer l’eau avant de mettre le lait, ce qui favorise la bonne dissolution de la poudre. 

Il est tout à fait possible de donner le biberon à bébé sans le faire chauffer, à température ambiante, si votre tout petit y est habitué !

Etape 6 : Régalez bébé !

Votre biberon est prêt à être consommé, et vous pourrez conserver le mélange pendant une heure si bébé n’est pas un gros mangeur ou à tendance à fractionner sa prise de lait. Après une heure, pas d’hésitation : il faut le jeter sans remords, car la prolifération des bactéries est importante. 

 

Etape 7 : On nettoie…et on recommence !

Une fois consommé (ou après une heure), lavez le biberon sans tarder avec un liquide vaisselle adapté (certains portent la mention « convient au lavage des biberons ») et un goupillon qui vous permettra de bien nettoyer la tétine. Laissez-le sécher à l’air libre, par exemple sur un arbre à biberons, et n’utilisez pas de torchons. 

La stérilisation, qui avait le vent en poupe il y a quelques années, n’est aujourd’hui plus conseillée si la préparation et le lavage du biberon sont faits dans le respect des règles d’hygiène.

Avec un peu de pratique, vous saurez très vite préparer un biberon dans les règles de l’art et (presque) les yeux fermés !

Partager sur :

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

L’actualité du Syndicat

Quels sont les laits les mieux adaptés...

Lait de vache, jus végétaux, quels sont les laits déconseillés pour un enfant de 10...
Lire plus >

5 bonnes raisons de donner des aliments...

5 bonnes raisons de donner des aliments de l’enfance (petits pots, petits plats, laitages et...
Lire plus >

Vitamine B12 : rôle et besoins

Faisons le point sur la vitamine B12, indispensable pour bébé : son rôle, où la...
Lire plus >

Du champ à l’assiette : les étapes...

Découvrez toutes les étapes de création d’un petit pot, depuis la récolte des fruits et...
Lire plus >

Quels sont les acides gras essentiels à...

Découvrez les bienfaits des acides gras essentiels pour bébé, et où trouver Omega 3 et...
Lire plus >

Petits pots bébé : les mentions obligatoires...

Apprenez à décrypter l’emballage d’un petit pot pour bébé : les mentions obligatoires, les normes,...
Lire plus >

Lait de croissance : quelle composition ?

Tout sur la composition des laits de croissance, leurs apports et leurs bénéfices pour les...
Lire plus >